Le programme Du MELTINGPOTCH #2 (actualisé)

bandeau-facebook-2016

À moins de 2 semaines du MELTINGPOTCH #2, Mine de Culture(s) vous présente le programme définitif du festival qui aura le samedi 24 septembre prochain à la médiathèque de Courrières de 10h à 18h ! Et n’oubliez pas, c’est gratuit !

 

CONFÉRENCES

  • 10h : Rencontre autour du livre “Découverte de la Pologne 1948, éd. Nord Avril avec Jacques Kmieciak de l’association des amis d’Edward Gierek (Bruay-La-Buissière).
  • 11h : Rencontre autour de l’exposition photographique “Que fais-je Ici ?”. Le regard porté sur les migrants avec Geoffroy Deffrennes (journaliste Le Monde et le Point, auteur de « De Kaboul à Calais » aux éditions Robert Laffont, et poche J’ai lu), Haydée Sabéran (auteur de “Ceux qui passent” éd. La Découverte et journaliste Libération), Nadège Fagoo (photographe de l’agence Light Motiv) et modéré par François Annycke (Colères du Présent).
  • 14h : Café littéraire avec Éric Le Brun autour du livre « Un lion derrière la vitre », éd. Light Motiv, 2015. (Photographies et textes : Éric Le Brun, chants : Emmanuelle Bunel, préface :  Anouar Benmalek).
  • 15h30 : Conférence autour de « La traduction de Bande Dessinée » avec Thomas Dupuis (auteur BD, créateur et éditeur des éditions FLBLB) et Rodolphe Massé (traducteur avec Jacques Lalloz des oeuvres d’Osamu Tezuka) autour de « Néo Faust » paru le 18 août aux éditions FLBLB et modéré par Maxime Patinier, association Mine de Culture(s).
  • 16h30 : Dédicace de « L’Échange », le roman policier de la rentrée 2016 aux éditions Metailié en présence de l’auteur argentine Eugénia Almeida.

« Eugenia ALMEIDA est née en 1972 à Córdoba, en Argentine, où elle enseigne la littérature et publie des textes dans de nombreuses revues. “L’Autobus”, son premier roman, a reçu le prix Dos Orillas de Gijón ».

18h : Pot de clôture en musique avec Kapela Wiosna (Concert de musique traditionnelle polonaise)

 

INITIATIONS CULTURELLES

  • 10h Italien et Mandarin
  • 11h Allemand et Esperanto
  • 12h Polonais  – Dégustation de mots et mets polonais
  • 14h Néerlandais
  • 15h Berbère
  • 16h Anglais – Tea Time !
  • 17h Japonais

 

Restauration sur place

  • À partir de 12h : Petite restauration avec “La P’tite Fringale” (mettre logo)

 

JEUNE PUBLIC

  • 10h30 : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)
  • 10h30 : Atelier-débat “Et toi d’où tu viens ?” (à partir de 12 ans)
  • 14h : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)
  • 15h30 : Initiation à la danse orientale (à partir de 8 ans)
  • 16h : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)

 

En continu toute la journée ! (En Accès Libre)

  • Crée ton marque-page !
  • Maquillage du monde pour enfants
  • Tatouage au henné pour tous les âges
  • Affichage d’offres d’emploi à l’étranger
  • Exposition “Que faisje ici ?” de Nadège Fagoo
  • Exposition “Halte aux préjugés !” de Ritimo / CCFD Terre Solidaire

 

LES EXPOSANTS DU MELTINGPOTCH #2

Jeunesse :

  • Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas-de-Calais
  • Léo Lagrange Nord / Ile de France
  • L’Escapade (centre culturel Hénin-Beaumont)
  • Lycée Fernand Darchicourt (Hénin-Beaumont)
  • Lycée Henri Senez (Hénin-Beaumont)
  • Ligue de l’enseignement Pas-de-Calais
  • Mission Locale Lens-Liévin
  • Planning familial de Lens
  • Regard d’enfants (Monika Siama)
  • Vacances pour tous

 

Livres :

  • Colères du présent (salon du livre d’Arras)
  • Éditions La Contre allée
  • Édtions Light Motiv
  • Elea diffusion
  • Mademoiselle S. (atelier d’écriture)
  • Radio Plus
  • Réseau Communautaire des Médiathèques Hénin-Carvin

 

Langues :

  • Amis d’Edward Gierek
  • Arras Esperanto
  • Association de promotion du néerlandais
  • Club des amis africains de Lens-Liévin
  • Culture et Liberté
  • Maison de l’Europe Artois Béthune
  • Maison douaisienne de l’Europe
  • Maison pour tous (club alpha)
  • Mine de Culture(s)
  • Office Franco-Allemand pour la Jeunesse
  • Ready to Move
  • Tiwizi 59 (berbère)

LE PARRAIN DU FESTIVAL : ÉRIC LE BRUN

Ingénieur urbaniste (Ecole Centrale de Lille) et sociologue de formation, il est photographe indépendant depuis 1984, et crée l’agence photographique Light Motiv à Lille en 1986, puis Les éditions Light Motiv en 2005. Il obtient le prix du journalisme européen en 1995 pour Chroniques du IIème Siècle réalisé avec Carl Cordonnier, publié aux Editions Autrement. Il travaille comme photographe de reportage pour la presse (Le Monde, Le Monde 2, la Vie, la Croix, la Tribune, Télérama, groupe Moniteur…) et pour diverses institutions et entreprises, et participe à de nombreuses expositions collectives et personnelles.

Il publie huit livres chez Light Motiv : Roubaix, l’imaginaire en actes (2005), Arras, la mémoire envoûtée (2006), Tourcoing, l’audace de la discrète (2007), Euralille (2008), Balise (2010), Saint- Amand-les-Eaux, l’élan des rêves (2012), Un lion derrière la vitre (2014), La traversée des murs (2016).

 

PARTENAIRES MÉDIAS

Radio Plus en direct toute la journée

ILTV – La télé du Bassin Minier

 

EN AMONT À LA MÉDIATHÈQUE

  • EXPOSITION “QUE FAIS-JE ICI ?” 1ER AU 24 SEPTEMBRE 2016

 

  • ATELIER CUISINE AVEC CULTURE ET LIBERTÉ À LA MÉDIATHÈQUE DE COURRIÈRES LE JEUDI 22 SEPTEMBRE 2016 DE 10H À 18H animé par Habiba El Mannani sur inscription au 06 74 16 04 59 : L’atelier sera l’occasion de confectionner des pâtisseries orientales.

 

 

APRÈS LE FESTIVAL

 

  • PLATEFORME D’EXPERIMENTATION DES LANGUES : professionnels, participez à la conception de la plateforme d’expérimentation des langues que l’association Mine de Culture(s) prépare en nous contactant

 

 

Publicités

Retour sur … le Festival du Film de l’environnement d’Hénin-Carvin

Ce blog ayant pour objet de valoriser des actions participatives, nous avons choisi de faire un focus sur une initiative de la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin en direction des établissements scolaires du territoire : Le Festival communautaire de Film de l’Environnement.

Affiche FFE 2013

Car si le développement durable est un concept abstrait et indéfinissable pour la plupart des gens, c’est en travaillant à partir d’actions concrètes qu’on peut arrive à le comprendre et à le définir. Et quoi de mieux que la participation pour bâtir un développement réellement durable.

Le projet de Festival du film, mené par la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin en partenariat avec le Conseil Général du Pas-de-Calais, a accueilli au Cinéma le Travelling de Courrières des projections-débats de films et de courts métrages réalisés par des collèges du territoire de la CAHC en lien avec l’Escapade d’Hénin-Beaumont et ILTV – La Télé du Bassin Minier.

Le double sens du mot “acteur” se prêtant ici très bien au contexte : c’est en qualité d’acteurs (de film) et d’acteurs (du développement durable) que les collégiens participants ont répondu à nos questions :

Ainsi, l’un des élèves du collège Jean Macé  à Hénin-Beaumont, Alexis, nous dit avoir aimé être acteur dans le film,  découvrir comment on filme et est volontaire pour le refaire s’il y a un autre projet.

Jawad lui a aussi aimé être acteur du film, mais aussi le travail sur les poèmes, faire de la lecture, faire les poissons, le décor et la musique. Ils ont eu les idées des maquettes avec la classe et ont tout réalisé eux-mêmes.

Etant relié aux activités pédagogiques avec leur professeur, ça a été une vraie ouverture culturelle pour les élèves de SEGPA.

 

Dixit le réalisateur des films, Antoine Giezek, qui a accompagné les collégiens pour la réalisation des courts-métrages pendant plusieurs mois : “Il n’est pas facile de canaliser des élèves du collège sur un projet de longue haleine pour lequel ils ne cernent pas forcément l’enjeu, mais l’implication des membres de l’équipe pédagogique a permis de pallier aux manques de concentration. »

 

Par exemple, l’’implication du collège Jean Macé d’Hénin-Beaumont n’est pas à démontrer, elle se reflète par la présence de deux groupes en compétition et celle du Proviseur et d’autres membres de l’équipe pédagogique ! D’ailleurs ils tiennent à souligner l’implication des professeurs dans le travail avec les élèves (Fanny Briche et Sabine Papin) et le lien avec Mme Delbecque, Référente Collèges du Conseil Général, qui a été fondamental.

 

Malgré un “recrutement” sur la base du volontariat, ce sont tout de même 5 élèves sur 8 de la classe qui sont venus !

 

On le voit dans leurs yeux, il n’y a qu’à les écouter pour réaliser quelle joie ils ont eu à s’impliquer et quelle fierté ils en retirent.

 

Cela a également pu leur faire découvrir d’autres lieux comme l’Escapade où ils ont enregistré en studio, ont préparé les enregistrements. Ils ont aussi filmé dans leur classe.

 

Parole d’élève :  « Nous, on a fait un film un peu artistique mais ça va être dur de gagner ».

 

Heureuses de voir de l’intérêt pour leur travail, un groupe de filles s’approche naturellement pour répondre aux questions: Océane, Oléane, Vanessa et Justine ont apprécié avant tout d’apprendre comment on fait des films, certaines ont préféré les arts plastiques ou la musique mais elles ont toutes exercé leur créativité sur des matériaux comme le carton, le plastique, le coquillage, des déchets, ou les pinceaux… Pour les textes, elles ont fait un travail sur la poésie et les rimes avec leur professeure en classe.

 

Et à la question : pour quelle raison pensez-vous que vous allez gagner? Elles répondent d’emblée : “Parce qu’on a tout fait nous-même ! Avec les profs et Antoine…”  Et, enthousiastes, elles sont venues assister aux projections du festival plusieurs soirs de la semaine…

 

Avant la remise des prix, Christian Musial, vice-Président à l’environnement et au Développement Durable de la CAHC, souligne la forte mobilisation des élèves de l’agglomération : plus de 500 collégiens, et plus de 670 élèves d’école primaire ont été sensibilisés. Christophe Pilch, maire de Courrières, salue le travail d’ILTV qui a contribué au montage, ainsi que celui de l’Escapade pour la réalisation. Un jury de 170 personnes a participé au choix du film gagnant, sur des critères musicaux, d’originalité etc… A travers ce festival, c’est l’occasion de rappeler que le Travelling est une salle de cinéma municipale qui est gérée par du personnel communal, la dernière de son genre dans toute l’agglomération.

 

Les projections donnent à voir les initiatives des collèges en matière de développement durable. C’est le cas, par exemple du collège Louis Pasteur de Oignies qui dispose d’un jardin médiéval, d’un compost, pratique le bouturage et maintenant gère un champ de blé de 120 m² pour développer une action “Du grain au pain”, grâce au soutien financier du Conseil général. Ils vendent même leur consommation !

 

Johann Wattiez, coordinateur environnement de la CAHC, répond à quelques-unes de nos questions :

 

Depuis quand a lieu ce festival de l’environnement ?

La première édition dans le cadre de la semaine du Développement Durable en avril 2011, et la fréquentation a été telle que nous avons tout de suite imaginée de le reconduire, sous une forme de biennale. Il faut dire que ça a été le premier festival de l’environnement au Nord de Paris en 2011. Il reste unique en durée de projection, et avec un format avec à l’affiche les réalisateurs.

 

Quels sont les dynamiques engagées autour de ce festival ?

Nous accomplissons un travail de dynamique de réseau avec le GAB (Groupement des Agriculteurs Bio) et le GRDA. Nous avons également un partenariat avec TADAO, le réseau de bus. Nous essayons de penser le festival en 3 temps : un “avant festival” qui représente 5 mois de travail, un “durant” et un “après” lors duquel nous éditons un DVD avec l’ensemble des films en compétition. Nous l’avons distribué dans 57 écoles élémentaires, 3 IME, 13 collèges et l’ensemble des lycées. Nous avons également une fonction de conseil aux collectivités membres de la CAHC en matière de mise en place d’actions pour la préservation de l’environnement. Les débats à la suite des projections sont riches et qualitatifs et permettent aux porteurs de projet de venir prendre des contacts. La polyclinique d’Hénin-Beaumont (Groupe AHNAC), par exemple, est intéressée par la thématique, le groupe Immochan est également venu nous rencontrer…

 

RAPPEL : Opération »fermes ouvertes » les 25 et 26 mai prochain, plus de renseignements ici.

ILTV

Retour en images  sur le festival de cette édition 2013 avec ILTV, la TV communautaire de la CAHC :

Louane dans #TheVoice, un chemin vers les étoiles…

Ce que tout le monde sait de Louane tient en quelques mots :  elle habite Hénin-Beaumont et a eu 16 ans il y a peu, elle a participé aux auditions « à l’aveugle » de THE VOICE (TF1) et a tellement ému l’assemblée avec « un homme heureux » de William Scheller que le jury a unanimement buzzé pour elle, et enfin elle a été sélectionnée dans l’équipe de Louis Bertignac, son idole depuis toujours.

Cela fait d’elle la benjamine de The Voice.

Louane – Un homme heureux The voice 16 fevrier 2013 (VIDEO).

Mais ceux qui la connaissent savent aussi que derrière la grâce et la fragilité apparente de Louane, il y a une ado pétillante qui a une force et une détermination peu commune et qui veut plus que tout réaliser ses rêves. Ceux qui l’ont vu chanter sur les scènes héninoises savent qu’elle a une énergie extrêmement communicative. Lorsqu’on sait cela, la prestation de Louane prend tout son sens, et son potentiel…

Et enfin et surtout, Louane est également LA chanteuse du groupe Dazzling Smile, un groupe émergent de style pop-rock, qui a joué dans les bars et bowling d’Hénin-Beaumont.

LouaneStudioRepetSKPAD

Nous avons interviewé Toni Lilliu, responsable du secteur Musique de l’Escapade, Centre Culturel d’Hénin-Beaumont, pour lui poser quelques questions sur ce succès fulgurant:

Comment connais-tu les membres du groupe Dazzling Smile et notamment Louane, la chanteuse?

Beaucoup sont passés dans les ateliers de l’Escapade (Adam Mehler et Louane en guitare, Quentin Capron (ndlr. le manageur du groupe) à l’atelier vidéo…) Certains des membres étaient plus impliqués dans l’Escapade (Adam est venu en stage, Quentin, en tant que bénévole).

Un autre membre du groupe a participé aux ateliers musique avec les Mauvaises Langues et a joué sur scène avec eux l’année dernière… Et surtout Dazzling Smile répète à l’Escapade depuis une petite année dans nos studios de répétition…

Que penses-tu que l’Escapade puisse apporter aux jeunes?

Il existe de nombreux dispositifs pour soutenir la jeune création:

*Le tremplin coup de ressort

*Les « shows dans ton quartier »

*Un accompagnement et suivi artistique. Enfin tout ce qui peut être utile à la valorisation d’un projet.

Pour rappel, le succès du studio de répétition fait qu’il est saturé, il y a une liste d’attente. Les bonnes conditions offertes pour répéter et le tarif modique (6€/2h, 10€ d’adhésion annuels) y sont pour quelque chose!

Quel regard portes-tu sur le succès de Louane?

Louane, comme tu le sais, est passionnée par la musique et le chant, et elle ne manque pas de talent. Je suis certain qu’il y a d’autres talents à Hénin-Beaumont, mais beaucoup de groupes ou de musiciens n’osent pas franchir le cap.

Pour ma part, au delà du fait que je connaisse très bien la famille, je trouve que c’est valorisant non seulement pour le territoire mais aussi pour la ville.

Nous souhaitons donc BONNE CHANCE à Louane pour la suite de sa longue et belle carrière : la rélève est en marche!!

4/05/13 : Louane interprète « Imagine » de John Lennon en la mémoire de son père, et est sauvée par le public !!!!!!

louaneTF1imagine