Le programme Du MELTINGPOTCH #2 (actualisé)

bandeau-facebook-2016

À moins de 2 semaines du MELTINGPOTCH #2, Mine de Culture(s) vous présente le programme définitif du festival qui aura le samedi 24 septembre prochain à la médiathèque de Courrières de 10h à 18h ! Et n’oubliez pas, c’est gratuit !

 

CONFÉRENCES

  • 10h : Rencontre autour du livre “Découverte de la Pologne 1948, éd. Nord Avril avec Jacques Kmieciak de l’association des amis d’Edward Gierek (Bruay-La-Buissière).
  • 11h : Rencontre autour de l’exposition photographique “Que fais-je Ici ?”. Le regard porté sur les migrants avec Geoffroy Deffrennes (journaliste Le Monde et le Point, auteur de « De Kaboul à Calais » aux éditions Robert Laffont, et poche J’ai lu), Haydée Sabéran (auteur de “Ceux qui passent” éd. La Découverte et journaliste Libération), Nadège Fagoo (photographe de l’agence Light Motiv) et modéré par François Annycke (Colères du Présent).
  • 14h : Café littéraire avec Éric Le Brun autour du livre « Un lion derrière la vitre », éd. Light Motiv, 2015. (Photographies et textes : Éric Le Brun, chants : Emmanuelle Bunel, préface :  Anouar Benmalek).
  • 15h30 : Conférence autour de « La traduction de Bande Dessinée » avec Thomas Dupuis (auteur BD, créateur et éditeur des éditions FLBLB) et Rodolphe Massé (traducteur avec Jacques Lalloz des oeuvres d’Osamu Tezuka) autour de « Néo Faust » paru le 18 août aux éditions FLBLB et modéré par Maxime Patinier, association Mine de Culture(s).
  • 16h30 : Dédicace de « L’Échange », le roman policier de la rentrée 2016 aux éditions Metailié en présence de l’auteur argentine Eugénia Almeida.

« Eugenia ALMEIDA est née en 1972 à Córdoba, en Argentine, où elle enseigne la littérature et publie des textes dans de nombreuses revues. “L’Autobus”, son premier roman, a reçu le prix Dos Orillas de Gijón ».

18h : Pot de clôture en musique avec Kapela Wiosna (Concert de musique traditionnelle polonaise)

 

INITIATIONS CULTURELLES

  • 10h Italien et Mandarin
  • 11h Allemand et Esperanto
  • 12h Polonais  – Dégustation de mots et mets polonais
  • 14h Néerlandais
  • 15h Berbère
  • 16h Anglais – Tea Time !
  • 17h Japonais

 

Restauration sur place

  • À partir de 12h : Petite restauration avec “La P’tite Fringale” (mettre logo)

 

JEUNE PUBLIC

  • 10h30 : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)
  • 10h30 : Atelier-débat “Et toi d’où tu viens ?” (à partir de 12 ans)
  • 14h : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)
  • 15h30 : Initiation à la danse orientale (à partir de 8 ans)
  • 16h : Crée ton objet en pâte fimo (à partir de 5 ans)

 

En continu toute la journée ! (En Accès Libre)

  • Crée ton marque-page !
  • Maquillage du monde pour enfants
  • Tatouage au henné pour tous les âges
  • Affichage d’offres d’emploi à l’étranger
  • Exposition “Que faisje ici ?” de Nadège Fagoo
  • Exposition “Halte aux préjugés !” de Ritimo / CCFD Terre Solidaire

 

LES EXPOSANTS DU MELTINGPOTCH #2

Jeunesse :

  • Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas-de-Calais
  • Léo Lagrange Nord / Ile de France
  • L’Escapade (centre culturel Hénin-Beaumont)
  • Lycée Fernand Darchicourt (Hénin-Beaumont)
  • Lycée Henri Senez (Hénin-Beaumont)
  • Ligue de l’enseignement Pas-de-Calais
  • Mission Locale Lens-Liévin
  • Planning familial de Lens
  • Regard d’enfants (Monika Siama)
  • Vacances pour tous

 

Livres :

  • Colères du présent (salon du livre d’Arras)
  • Éditions La Contre allée
  • Édtions Light Motiv
  • Elea diffusion
  • Mademoiselle S. (atelier d’écriture)
  • Radio Plus
  • Réseau Communautaire des Médiathèques Hénin-Carvin

 

Langues :

  • Amis d’Edward Gierek
  • Arras Esperanto
  • Association de promotion du néerlandais
  • Club des amis africains de Lens-Liévin
  • Culture et Liberté
  • Maison de l’Europe Artois Béthune
  • Maison douaisienne de l’Europe
  • Maison pour tous (club alpha)
  • Mine de Culture(s)
  • Office Franco-Allemand pour la Jeunesse
  • Ready to Move
  • Tiwizi 59 (berbère)

LE PARRAIN DU FESTIVAL : ÉRIC LE BRUN

Ingénieur urbaniste (Ecole Centrale de Lille) et sociologue de formation, il est photographe indépendant depuis 1984, et crée l’agence photographique Light Motiv à Lille en 1986, puis Les éditions Light Motiv en 2005. Il obtient le prix du journalisme européen en 1995 pour Chroniques du IIème Siècle réalisé avec Carl Cordonnier, publié aux Editions Autrement. Il travaille comme photographe de reportage pour la presse (Le Monde, Le Monde 2, la Vie, la Croix, la Tribune, Télérama, groupe Moniteur…) et pour diverses institutions et entreprises, et participe à de nombreuses expositions collectives et personnelles.

Il publie huit livres chez Light Motiv : Roubaix, l’imaginaire en actes (2005), Arras, la mémoire envoûtée (2006), Tourcoing, l’audace de la discrète (2007), Euralille (2008), Balise (2010), Saint- Amand-les-Eaux, l’élan des rêves (2012), Un lion derrière la vitre (2014), La traversée des murs (2016).

 

PARTENAIRES MÉDIAS

Radio Plus en direct toute la journée

ILTV – La télé du Bassin Minier

 

EN AMONT À LA MÉDIATHÈQUE

  • EXPOSITION “QUE FAIS-JE ICI ?” 1ER AU 24 SEPTEMBRE 2016

 

  • ATELIER CUISINE AVEC CULTURE ET LIBERTÉ À LA MÉDIATHÈQUE DE COURRIÈRES LE JEUDI 22 SEPTEMBRE 2016 DE 10H À 18H animé par Habiba El Mannani sur inscription au 06 74 16 04 59 : L’atelier sera l’occasion de confectionner des pâtisseries orientales.

 

 

APRÈS LE FESTIVAL

 

  • PLATEFORME D’EXPERIMENTATION DES LANGUES : professionnels, participez à la conception de la plateforme d’expérimentation des langues que l’association Mine de Culture(s) prépare en nous contactant

 

 

Publicités

Mine de culture(s) recherche un nom pour son festival… A vous de jouer !

Mine de culture(s) recherche un nom pour son Festival des Langues !

Voici les idées récoltées autour d’un festival consacré aux langues dans le bassin minier… En toute fin d’article, vous trouverez un sondage auquel vous pouvez participer pour donner votre avis…

Pourquoi pas avoir un nom « phare » et un sous-titre : « Festival des langues du bassin minier »

Autour du latin

Hennium Latinum/ Festus latinus / Post scriptum / Supercalifragilisticexpialidocious

Autour des langues / Festival des langues / T’as perdu ta langue ?

Autour du Nord

Perds pas l’nord !

Autour du monde

Chtis du monde / Citoyens du monde / Les Chtis globetrotteurs

En anglais

Langue story / Roundabout the world / Rond-point des Langues

Autour de la cuisine (flamande)

Melting pot’jevleesch

Melting pot est à l’origine une expression anglo-américaine désignant un creuset(utilisé pour fondre un métal par exemple). C’est devenu une métaphore utilisée pour désigner un phénomène d’assimilation de populations immigrées de diverses origines en une société homogène. Toutes les différences initiales (de culture, de religion…) s’effacent pour ne plus former qu’un seul et même ensemble. Ce terme fut en particulier utilisé pour décrire la tentative de politique d’assimilation de millions d’immigrés d’origines diverses aux États-Unis.

 

Autour de l’Europe

Hennium europeanus / Quartier Europe/ Banlieue de l’Europe

 

Spéciale Dedi à Nabilla

Non mais hello, quoi ! 😉

 

Et les petits nouveaux :

 

FOSS’tival (allusion à la fosse de mine et à la fosse de concert)

Pluriphonies en sol mineur

 

Et voici le sondage, un GRAND merci pour vos participations, votre avis compte pour nous !

Sortie du film « Henri » de Yolande Moreau le 4 décembre

henri_affiche

Henri

Après presque 10 années passées à jouer dans les films des autres,  Yolande Moreau revient à la réalisation, cette fois sans son complice Gilles Porte. Henri est un film atypique, autant que Yolande Moreau peut l’être. On aurait tort de résumer ce film à son intrigue ou à sa manière d’être tourné, voici donc quelques approches destinées à vous donner l’envie d’aller voir le film.

Les personnages sortent tout droits de notre vie quotidienne, celle du Nord : un couple qui tient un bistrot, ses piliers de bar, les clients du village, la passion de la colombophilie… Le sujet de ce film est la rencontre entre deux personnes à la marge, qui n’ont pas forcément la bonne manière de se comporter en société : Henri, joué par Pippo Delbonno et Rosette, jouée par Candy Ming.

C’est un film dans la veine de l’humour belge : poétique et décalé. Il nous fait sourire et même rire, et ferait presque oublier le travail qu’il a demandé tant il semble parfois improvisé naturellement. Pourtant Yolande Moreau nous a précisé que le scénario était très écrit et préparé, qu’elle tournait d’ailleurs avec une seule caméra et savait exactement ce qu’elle voulait. Elle qui avait un temps pensé à interpréter le personnage de Rosette, tant elle se sentait proche d’elle, a finalement choisi Candy Ming, rencontrée sur le tournage du dernier Kervern et Delépine. Le résultat est saisissant, et Yolande loue d’ailleurs sa manière d’être « présente » à l’écran sans forcément parler, cette « aura »  qu’elle dégage et qu’elle n’a pas à envier aux grandes comédiennes.

Le peu de dialogues laisse une grande place à l’imagination du spectateur et c’est finalement lui qui fait son propre film en fonction de son vécu individuel. On a le sentiment qu’il n’y a pas de personnages bons ou mauvais, chacun faisant souffrir l’autre alternativement, ils ont cette part de rêve en eux et sont pourtant rattrapés par le réel. En fait, le spectateur s’interroge sur lui-même, en l’absence de dialogue, comme s’il était face à un miroir, ou sur son rapport aux plus faibles, ou aux personnes en situation de handicap par exemple quand certaines scènes font grincer des dents (lorsque Jackie Berroyer doit chercher dans les poches de la jupe de Rosette, ou lorsqu’il la font boire).

La réalisatrice/scénariste Yolande Moreau a eu l’idée de Henri lors du repérage sur son premier film, Quand la mer monte (2004). Elle raconte : « On a mangé un jour dans un petit resto. Le patron était colombophile… Il nous a expliqué comment on sépare ces pigeons, emmenant les mâles à des milliers de kilomètres pour les libérer dans le ciel, et comme ce sont des oiseaux très fidèles, le mâle est pressé de rentrer pour retrouver sa femelle des mois plus tard. Fascinant ! J’ai voulu recouper cette histoire avec le rêve d’envol d’Henri. »

Le tournage a été réalisé en partie dans des lieux du bassin minier : la salle des fêtes de Carvin, la place Wagon à Hénin-Beaumont (voir photo), à Liévin et dans la campagne près d’Arras.

  • Yolande Moreau sur la place Wagon à Hénin-Beaumont lors du tournage

    Yolande Moreau à la Belle Anglaise à Hénin-Beaumont

C’est Frédéric Alexandre, originaire de Liévin et 1er assistant réalisateur du film, qui a suggéré – en véritable ambassadeur de notre territoire ! – la place Wagon alors que la production cherchait une place depuis pas mal de temps sans trouver…  Lui qui est aussi connu pour avoir aidé Abdellatif Kechiche à trouver ses lieux de tournage dans la Région avait découvert la place Wagon lors du tournage d’un documentaire sur Mélenchon pendant les élections municipales…

C’est donc grâce à lui que les images de ces lieux de notre quotidien se retrouvent aujourd’hui dans un film d’auteur. C’est un événement à marquer d’une pierre blanche pour la Ville d’Hénin-Beaumont, le dernier tournage de fiction remontant à la « Femme Flic » d’Yves Boisset en 1980.

Yolande Moreau à La Belle Anglaise

Yolande Moreau à la Belle Anglaise à Hénin-Beaumont lors du tournage

Les films de Yolande Moreau sont avant tout des aventures humaines, et il n’y a qu’à voir sa photo de « famille de tournage » prise au Festival du Film d’Arras où le film a été projeté en avant-première, pour s’en convaincre ! En espérant vous avoir donné envie de voir le film, il vous reste à vous faire votre propre avis, et justement : le film est sorti en salle aujourd’hui !

Mine de culture(s) : le nouveau magazine sur ILTV !

Après un long mois d’absence, voici revenir Mine de Culture(s) sous une nouvelle forme !

Un nouveau magazine culturel intitulé « Mine de culture(s) » a vu le jour, issu d’un partenariat entre la chaîne ILTV et le site minedeculture.com, il vous propose un autre regard sur l’actualité culturelle du bassin minier du Pas-de-Calais.

Co-animé par Sébastien Zanchetta et Suzie Balcerek, il est visible :

– sur iltv.fr

– sur la chaîne câblée 96 du bouquet Numéricable

– ou en cliquant sur la bannière à droite de cet article !

Le magazine est bi-mensuel et diffusé le jeudi soir à partir de 19 h, après le journal.

Voici les deux premières émissions, tournées dans la Salle des pendus de la Fosse 9-9 bis de Oignies :

Mine de culture(s) n° 1 – Invité : Sébastien Naert

Capture d'écran 2013-10-11 à 11.29.18

Mine de culture(s) n°2 – Invitée : Samira El Ayachi

16276_463016907151456_750026274_n

Prochaine diffusion de Mine de culture(s) jeudi 14 novembre à partir de 19 h ! Notre invitée sera Catherine Zgorecki.

D’ici là n’hésitez pas à aller aimer la page Facebook et à nous suivre sur Twitter !