Retour sur … le Festival du Film de l’environnement d’Hénin-Carvin

Ce blog ayant pour objet de valoriser des actions participatives, nous avons choisi de faire un focus sur une initiative de la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin en direction des établissements scolaires du territoire : Le Festival communautaire de Film de l’Environnement.

Affiche FFE 2013

Car si le développement durable est un concept abstrait et indéfinissable pour la plupart des gens, c’est en travaillant à partir d’actions concrètes qu’on peut arrive à le comprendre et à le définir. Et quoi de mieux que la participation pour bâtir un développement réellement durable.

Le projet de Festival du film, mené par la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin en partenariat avec le Conseil Général du Pas-de-Calais, a accueilli au Cinéma le Travelling de Courrières des projections-débats de films et de courts métrages réalisés par des collèges du territoire de la CAHC en lien avec l’Escapade d’Hénin-Beaumont et ILTV – La Télé du Bassin Minier.

Le double sens du mot “acteur” se prêtant ici très bien au contexte : c’est en qualité d’acteurs (de film) et d’acteurs (du développement durable) que les collégiens participants ont répondu à nos questions :

Ainsi, l’un des élèves du collège Jean Macé  à Hénin-Beaumont, Alexis, nous dit avoir aimé être acteur dans le film,  découvrir comment on filme et est volontaire pour le refaire s’il y a un autre projet.

Jawad lui a aussi aimé être acteur du film, mais aussi le travail sur les poèmes, faire de la lecture, faire les poissons, le décor et la musique. Ils ont eu les idées des maquettes avec la classe et ont tout réalisé eux-mêmes.

Etant relié aux activités pédagogiques avec leur professeur, ça a été une vraie ouverture culturelle pour les élèves de SEGPA.

 

Dixit le réalisateur des films, Antoine Giezek, qui a accompagné les collégiens pour la réalisation des courts-métrages pendant plusieurs mois : “Il n’est pas facile de canaliser des élèves du collège sur un projet de longue haleine pour lequel ils ne cernent pas forcément l’enjeu, mais l’implication des membres de l’équipe pédagogique a permis de pallier aux manques de concentration. »

 

Par exemple, l’’implication du collège Jean Macé d’Hénin-Beaumont n’est pas à démontrer, elle se reflète par la présence de deux groupes en compétition et celle du Proviseur et d’autres membres de l’équipe pédagogique ! D’ailleurs ils tiennent à souligner l’implication des professeurs dans le travail avec les élèves (Fanny Briche et Sabine Papin) et le lien avec Mme Delbecque, Référente Collèges du Conseil Général, qui a été fondamental.

 

Malgré un “recrutement” sur la base du volontariat, ce sont tout de même 5 élèves sur 8 de la classe qui sont venus !

 

On le voit dans leurs yeux, il n’y a qu’à les écouter pour réaliser quelle joie ils ont eu à s’impliquer et quelle fierté ils en retirent.

 

Cela a également pu leur faire découvrir d’autres lieux comme l’Escapade où ils ont enregistré en studio, ont préparé les enregistrements. Ils ont aussi filmé dans leur classe.

 

Parole d’élève :  « Nous, on a fait un film un peu artistique mais ça va être dur de gagner ».

 

Heureuses de voir de l’intérêt pour leur travail, un groupe de filles s’approche naturellement pour répondre aux questions: Océane, Oléane, Vanessa et Justine ont apprécié avant tout d’apprendre comment on fait des films, certaines ont préféré les arts plastiques ou la musique mais elles ont toutes exercé leur créativité sur des matériaux comme le carton, le plastique, le coquillage, des déchets, ou les pinceaux… Pour les textes, elles ont fait un travail sur la poésie et les rimes avec leur professeure en classe.

 

Et à la question : pour quelle raison pensez-vous que vous allez gagner? Elles répondent d’emblée : “Parce qu’on a tout fait nous-même ! Avec les profs et Antoine…”  Et, enthousiastes, elles sont venues assister aux projections du festival plusieurs soirs de la semaine…

 

Avant la remise des prix, Christian Musial, vice-Président à l’environnement et au Développement Durable de la CAHC, souligne la forte mobilisation des élèves de l’agglomération : plus de 500 collégiens, et plus de 670 élèves d’école primaire ont été sensibilisés. Christophe Pilch, maire de Courrières, salue le travail d’ILTV qui a contribué au montage, ainsi que celui de l’Escapade pour la réalisation. Un jury de 170 personnes a participé au choix du film gagnant, sur des critères musicaux, d’originalité etc… A travers ce festival, c’est l’occasion de rappeler que le Travelling est une salle de cinéma municipale qui est gérée par du personnel communal, la dernière de son genre dans toute l’agglomération.

 

Les projections donnent à voir les initiatives des collèges en matière de développement durable. C’est le cas, par exemple du collège Louis Pasteur de Oignies qui dispose d’un jardin médiéval, d’un compost, pratique le bouturage et maintenant gère un champ de blé de 120 m² pour développer une action “Du grain au pain”, grâce au soutien financier du Conseil général. Ils vendent même leur consommation !

 

Johann Wattiez, coordinateur environnement de la CAHC, répond à quelques-unes de nos questions :

 

Depuis quand a lieu ce festival de l’environnement ?

La première édition dans le cadre de la semaine du Développement Durable en avril 2011, et la fréquentation a été telle que nous avons tout de suite imaginée de le reconduire, sous une forme de biennale. Il faut dire que ça a été le premier festival de l’environnement au Nord de Paris en 2011. Il reste unique en durée de projection, et avec un format avec à l’affiche les réalisateurs.

 

Quels sont les dynamiques engagées autour de ce festival ?

Nous accomplissons un travail de dynamique de réseau avec le GAB (Groupement des Agriculteurs Bio) et le GRDA. Nous avons également un partenariat avec TADAO, le réseau de bus. Nous essayons de penser le festival en 3 temps : un “avant festival” qui représente 5 mois de travail, un “durant” et un “après” lors duquel nous éditons un DVD avec l’ensemble des films en compétition. Nous l’avons distribué dans 57 écoles élémentaires, 3 IME, 13 collèges et l’ensemble des lycées. Nous avons également une fonction de conseil aux collectivités membres de la CAHC en matière de mise en place d’actions pour la préservation de l’environnement. Les débats à la suite des projections sont riches et qualitatifs et permettent aux porteurs de projet de venir prendre des contacts. La polyclinique d’Hénin-Beaumont (Groupe AHNAC), par exemple, est intéressée par la thématique, le groupe Immochan est également venu nous rencontrer…

 

RAPPEL : Opération »fermes ouvertes » les 25 et 26 mai prochain, plus de renseignements ici.

ILTV

Retour en images  sur le festival de cette édition 2013 avec ILTV, la TV communautaire de la CAHC :

Publicités

Une réflexion sur “Retour sur … le Festival du Film de l’environnement d’Hénin-Carvin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s